Share

PwdByEddie

Partager

C'est un vrai honneur pour le Dojo Angloy

Vendredi soir, le Dojo Angloy recevait pour une visite de courtoisie, le plus haut gradé de France, Henri Courtine 10e Dan à 79 ans, et le président de la Fédération française de judo, Jean-Luc Rougé. C'est à l'invitation de Dominique Taillade, le président du Dojo Angloy que ces deux figures du judo français s'étaient déplacées.
En assemblée générale de la fédération durant tout le week-end à Biarritz, les deux hommes, ainsi que d'autres collaborateurs fédéraux, sont donc venus visiter le club local installé au dojo Lucien-Descoubés, judoka que les deux hommes ont bien connu.

Hommage au professeur

« Je suis venu avec grand plaisir ici car j'ai un souvenir de Lucien Descoubés. Il était au bataillon de Joinville au moment où j'étais Directeur technique du judo français. Il a donc été un de mes élèves. Je me souviens avoir fait un trajet Paris-Pau avec lui pour nous rendre à Pau. Malgré un emploi du temps serré, j'ai accepté à la fois l'invitation de venir à la rencontre d'un club, mais aussi pour rendre hommage à son premier professeur », explique dans son discours, Henri Courtine, le seul 10e dan français, et délégué du Var à l'assemblée générale fédérale pour défendre les valeurs de culture et d'éducation du judo.

Le président du Dojo Angloy était fier recevoir ces deux figures du judo français. « À l'occasion de l'assemblée générale fédérale, nous avons réussi à inviter les responsables fédéraux, grâce au concours de mon ami Claude Dubos (vice-président de la fédération). C'est un privilége pour le Dojo Angloy d'avoir notamment reçu Henri Courtine et Jean-Luc Rougé. Nous sommes le seul club de la région à être honoré de leur présence, ce week-end, et c'est aussi une fierté », confie joyeux, Dominique Taillade, le président du Dojo Angloy.

Nouvelles pages d'histoire

Jean-Luc Rougé, le président de la Fédération française de judo à également évoqué la mémoire du judoka angloy, professeur qui encouragea la création du club angloy en octobre 1966.

« Les valeurs de notre discipline sont éducatives et nous tenons à cette culture. Dans notre sport, nous n'avons pas d'adversaires, mais uniquement des partenaires. Je suis venu ici en 1974, avec Lucien Descoubés, et il me semble bien que c'était à l'époque dans des préfabriqués », explique en souriant, Jean-Luc Rougé, qui a remis samedi, le trophée Lucien-Descoubés, remis depuis 25 ans pour le développement du judo.

« Sachez que vous ne dépensez pas d'argent dans un dojo, monsieur l'adjoint, vous investissez dans de la culture, de l'éducation, de la santé, du social, et nous aimerions que vous agrandissiez ce dojo », lançait Jean-Luc Rougé, en fin de discours, sur le ton d'une plaisanterie sérieuse, adressée à Gérard Cazaux, l'adjoint aux sports de la Ville.

Le club angloy de judo a vu les pages de son livre d'or se remplir des mots de sympathie de ses deux hommes du judo français, pour de nouvelles pages d'histoire à venir.

Auteur : Cyril Lafitte

 

Ascension du M'GOUN

Aprés avoir gravi:

Le Pic du Midi d'Ossau  2884, Le Pallas  2974 m, Le Pic des Moines  2349 m, Le Marboré  3085 m, Le Néouvielle 3092 m, Le Vignemale  3298 m, Le Petit Vignemale 3205 m, Le Pic d'Ansabère 2200 m, Le Piméné  2801 m, Le Taillon 3144 m et L'Ardiden 2988

Isabelle QUEHEILLE  a représenté la section d'aikido du dojo angloy lors de l'ascension du M'GOUN sommet du haut atlas marocain qui culmine à 4071 mètres. Le massif du M'Goun se situe dans la partie centrale du haut atlas.

Le sommet du M'Goun est constitué d'une longue crête qui dépasse ou approche les 4000 mètres d'altitude sur une longueur de 10 km. En fait cette crête est un anticlinal. La roche a la surface est un calcaire dur. Son versant nord a été creusé par des glaciers lors des glaciations du Quaternaire si bien qu'aujourd'hui 14 combes s'y alignent perpendiculairement à la ligne de faîte.

L'Ighil M'Goun est une destination très prisée des randonneurs pratiquant le trekking de haut niveau même s'il ne bénéficie pas du même prestige que le Toubkal. Les accidents lors de son ascension ne sont pas rares . En 2005 trois randonneurs qui furent surpris par une tempête de neige à son sommet en plein mois de septembre y laissèrent la vie.

 

Aïkido, Jujitsu et Judo

Nous avons eu le plaisir de participer à un cours commun entre l'Aïkido le Jujitsu et le Judo, c'était l'occasion pour chacun de découvrir ces différentes disciplines. A renouveler.

 rencontre anglet

Des plages propres

Le Dojo Angloy a participé au nettoyage des plages aux Corsaires au mois de Mars.

anglet plage

 

A table

Aprés un repas au théme asiatique c'est un repas coucous qui a été organisé au sein du club house pour célébrer la rentrée, une cinquantaine de licenciés ont pris plaisir de s'y réunir.

repas restaurent anglet

 

Ski

Le dojo a organisé une sortie au ski en février, cette sortie a réuni les pratiquants des différents cours pour une journée conviviale placée sous la bonne humeur.

ski

 

Les Cabanas

Bientôt les Cabanas renseignez vous auprés des commissions animations et club house. Appel aux bonnes volontés !.. Les licenciés du Dojo peuvent participer aux cours et entrainements de Judo, Jujitsu et d'Aïkido.

cabanas anglet

 

Fête du Club et l'Assemblé générale !

N'oubliez pas la fête du Club avec la remise des ceintures et l'Assemblérale générale en Juin ! Vous serez informés par les panneaux d'affichage.

 




Le club house Jean-Marc Savails

Le club house: Jean-Marc Savails est à votre disposition à l' étage du Dojo. Se renseigner auprés des responsables pour les heures d'ouverture.

* Jean-Marc Savails nous a quitté et son passé au Dojo Angloy a laissé de nombreuses traces. Ainsi pour lui rendre hommage, le club house porte son nom. Mais qui donc est Jean Marc Savails ?... Jean-Marc est né le 5 mai 1955. Il a intégré le Dojo au tout début du club. En 1968, à l'issue du Grand Prix des Jeunes, M. DESCOUBES dit de lui : c'est de la graine de champion, doué d'une vitalité peu commune et d'un esprit de combat exceptionnel, il sera redoutable lorsqu'il aura acquis plus de technique. M. DESCOUBES avait bien détecté la graine de champion... Au fil des saisons Jean-Marc monte en puissance et se retrouve à plusieurs reprises au championnat de France. Lors d'une rencontre Franco-Canadienne, il retient l'attention du Directeur technique du Judo Français car il combat et sort vainqueur contre le titulaire de l'équipe de France. Jean Marc est de la génération des Celhay, Mazéres, Moor, Pennes, Rossignol et j'en oublie... qui ont marqué l'histoire de notre club. En plus d'être doué, il a eu la volonté et la patience nécessaires à qui veut prendre du plaisir et de faire du Judo ... Un exemple à suivre !

club anglet








Le club house Jean-Marc Savails